www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CAPD - CARRIERE  / Compte rendu CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
18 janvier 2014

Rencontre entre l’administration départementale et les syndicats enseignants.

Entrevue au sujet de la rentrée 2014 et Groupe de travail concernant les temps partiels.

1) Le DASEN a invité le jeudi 16 janvier les organisations syndicales afin d’évoquer la préparation de la rentrée 2014.

Pour rappel, l’Eure disposera de 33 postes supplémentaires.

Le DASEN a confirmé que toutes les réunions se tiendraient après les élections municipales : un groupe de travail le 3 avril, le Comité Technique le 7 avril et le Conseil Départemental de l’E. N le 10 avril(date sous réserve) qui entérine les mesures en présence du Préfet.

Un calendrier très raccourci qui risque d’être préjudiciable aux écoles.

C’est la raison pour laquelle le SNUipp/FSU 27 vous invite à continuer de nous transmettre l’enquête carte scolaire.

Par ailleurs, si vous souhaitez qu’une délégation de votre école soit reçue par le DASEN contactez-nous sans attendre.

Le DASEN a également fait part, lors de cette rencontre, de ses priorités :

 le remplacement (aussi bien les ZIL que la brigade de formation continue),

 les départs en formation pour les RASED (spécialités G, E et psy),

 le renforcement des dispositifs mis en place depuis l’an dernier : plus de maîtres que de classes et scolarisation des – de 3 ans.

Le DASEN a la volonté de redonner toute leur place aux PEMF : un chantier vaste et utile après le saccage d’il y a deux ans.

A ces priorités il ne faut évidemment pas oublier que 546 élèves sont attendus en plus à la rentrée prochaine dans notre département.

Au final, les 33 postes risquent de ne pas suffire pour traduire toutes ces intentions en réalité vécue dans les écoles. Rien ne se fera sans notre intervention collective : vous pouvez compter sur le SNUIPP/FSU 27 pour vous soutenir et agir pour l’amélioration des conditions de travail des élèves et des enseignants.

2)Compte rendu groupe de travail temps partiel : Lors de ce groupe de travail, l’administration nous a présenté les différentes situations émanant de la réforme des rythmes scolaires.

En effet, une multitude de « montages » vont coexister :

des semaines avec des journées ayant la même durée

des semaines avec des durées de journées différentes (2 jours à 6 heures et 2 jours à 4h30)...

Cette diversité d’organisation rend la mise en œuvre des temps partiels plus difficile que les années passées. Selon l’école où l’on se trouvera et les jours où l’on travaillera, les collègues à temps partiel auront des quotités inférieures ou supérieures par rapport au temps de travail qu’ils doivent effectuer.

Exemple :

Une collègue à 75 % qui travaille dans une école avec 2 jours à 6 heures et 2 jours à 4h30. Si il ne travaille pas un jour où l’école est censée faire 6 heures, il lui manquera des heures pour faire son temps d’enseignement et inversement si il ne travaille pas un jour où l’école est censée faire 4h30, il travaillera trop par rapport au temps d’enseignement qu’il doit effectuer.

Ces organisations auront également des conséquences sur les personnels en poste fractionné. En effet, selon les écoles où les collègues auront des quarts ou des demis à compléter, ils feront plus ou moins que leur temps d’enseignement prévu.

L’administration a évoqué le fait que seule l’annualisation permettrait de respecter le temps d’enseignement de chacun. Ainsi, des journées de récupération ou des journées « à rendre » seront proposées aux collègues (journées réparties sur l’ensemble de l’année et non uniquement sur le mois de juin et les ponts du mois de mai).

Le SNUipp-FSU réaffirme qu’il est opposé à toute forme d’annualisation du temps d’enseignement.

L’administration devrait mettre en place un logiciel permettant de gérer, dans le cadre d’une certaine forme d’annualisation, le temps de ces collègues, travail à la charge des secrétaires de circonscription.

L’administration a rappelé que les temps partiels auraient comme quotité 75% et 50 % (pas de 80% comme le SNUipp-FSU le demande) depuis longtemps.

L’administration a évoqué également une volonté de ne pas accepter tous les temps partiels sur autorisation et qu’elle examinerait toutes les situations.

Le SNUipp-FSU 27 sera là pour accompagner vos demandes, pour cela nous vous conseillons de bien argumenter vos courriers et de nous en faire une copie pour que nous puissions intervenir si besoin

 

6 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.