www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CAPD - CARRIERE  / Mouvement des instituteurs et professeurs des écoles 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 mars 2014

Mouvement 2014 : nouveautés et conseils

compte rendu groupe de travail, résultat du mouvement de l’an passé, cartographie des zones géographiques, calculateur de barème... Vous trouverez dans cet article, le maximum d’éléments pour faire votre mouvement avec les nouvelles règles imposées.

Compte-rendu Groupe de Travail Mouvement 19 Mars

La Direction des Services Départementaux de l’Education Nationale (DSDEN) nous a annoncé de nombreux changements au sujet du mouvement intra-départemental.

Concernant le calendrier :

Les opérations de carte scolaire n’ayant pu avoir lieu avant les éléctions municipales, le calendrier du mouvement a été fortement retardé.
- Publication de la circulaire mouvement la semaine du 1er avril
- Ouverture du serveur du mercredi 16 avril midi

(depuis 7h35 le 18/04 nous savons que le serveur n’ouvrira pas le 18 avril au matin, peut être le midi, à confirmer)

au dimanche 11 mai minuit avec une publication des postes sur le site de la DSDEN le 16 Avril La CAPD mouvement n’aura lieu que le 12 Juin (nous aurons comme d’habitude les résultats une petite semaine avant).

La phase d’ajustement doit avoir lieu le lundi 7 juillet. Le SNUipp est intervenu pour que cette date soit avancée au vendredi 4 juillet pour que les collègues puissent contacter leur nouvelle école.

Nombre de phases :

Cette année il n’y aura qu’une seule saisie des voeux appelée phase unique contairement aux années précédentes.

Le SNUipp-FSU 27 est intervenu afin de montrer son désaccord avec ce changement. Jusqu’alors la deuxième phase permettait aux collègues de postuler sur des postes réellement vacants grâce à une deuxième saisie de voeux et une liste précise de postes. Cette année, les collègues qui n’obtiendraient aucun poste à la première phase entreront dans la phase d’ajustement sans resaisir de voeux. Cette phase d’ajustement utilisera la première saisie de voeux et donc principalement les voeux géographiques.

Types de voeux :

Cette année, en plus de la suppression de la deuxième saisie de voeux, il y aura des changements concernant les types de voeux : deux types de voeux parmi les 30 voeux seront alors possibles :
- voeux sur des postes comme avant.
- voeux géographiques (nouveau) : Vous pourrez postuler sur un type de poste dans une zone géographique . Les zones géographiques correspondent aux circonscriptions qui ont été découpées en 2 ou 3 regroupements de communes.

Par exemple :

- voeu 1 : adjoint maternelle à Grossoeuvre (voeu sur un poste comme avant) ....
- voeu 28 : tous les postes d’adjoint maternelle dans la zone géographique : Gauville la campagne, Caugé, Parville, Aviron,Saint Martin la campagne, Sacquenville, Bacquepuis, Bernienville, Berengeville la Campagne, Quitebeuf, Claville (ce qui correspond à la moitié de la circonscription d’Evreux 3).
- voeu 29 : tous les postes d’adjoint élémentaire dans la zone géographique : Gauville la campagne, Caugé, Parville, Aviron,Saint Martin la campagne, Sacquenville, Bacquepuis, Bernienville, Berengeville la Campagne, Quitebeuf, Claville (ce qui correspond à la moitié de la circonscription d’Evreux 3).

Les collègues nommés à Titre Provisoire devront faire 5 voeux géographiques au minimum "sous peine" d’être affectés sur tout poste dans le département. Les Professeurs d’Ecole Stagiaires devront faire 5 voeux dans des regroupements de communes distincts.

L’obligation de faire ces voeux géographiques ne devrait pas être clairement inscrite dans la circulaire mais, il devrait être indiqué que les enseignants qui ne feraient pas de voeux géographiques s’exposeraient à être affectés sur tout poste dans le département.

A noter : la ville d’Evreux sera une zone géographique à elle seule, elle ne sera pas rattachée à d’autres villes limitrophes, elle ne correspondra pas au découpage des circonscriptions.

Lors de la phase principale, les postes seraient donnés à titre définitif. Lors de cette phase d’ajustement, tous les postes seraient donnés à titre provisoire.

Le SNUipp-FSU s’oppose à cette obligation de saisie de voeux géographiques et a posé une question restée sans réponse : En cas de voeu géographique c’est le barème qui est appliqué, mais sur quel poste si plusieurs restent à pourvoir dans cette zone géographique ? Quel discriminant pour décider qu’un poste est "mieux "qu’un autre ?

Ce qui nous interpelle dans la création de ces types de voeux c’est la possibilité d’être nommé à titre définitif sur un poste que l’on n’a pas vraiment demandé (seulement choisi par un voeu géographique).

Nous sommes actuellement en train d’élaborer un courrier intersyndical au sujet de l’algorithme qui déterminerait le discriminant entre deux postes de même type dans la même zone géographique et concernant la possibilité, que l’on conteste, d’être à titre définitif sur un poste que l’on n’a pas vraiment demandé.

Nous proposerons que les voeux géographiques ne soient utilisés que lors de la phase d’ajustement et donc que les postes soient attribués à titre provisoire.

Concernant le Barème :

Il reste le même que l’an dernier : - 1 point par année d’AGS : 0,2 points par enfant à charge - 15 points en cas de fermeture de classe sur les 5 premiers voeux - 40 points dans le cadre du handicap - 5 points sur les 5 premiers voeux si 3 ans consécutifs en ECLAIR - 5 points en cas de transfert de poste En cas de fusion d’école c’est le directeur(trice) ayant le moins d’ancienneté dans le poste qui est touché par la mesure. Concernant l’aménagement des rythmes scolaires, les collègues auront l’information sur le site de la DSDEN (au même endroit que la circulaire mouvement et les additifs au mouvement).

Concernant les postes à profil :

Le SNUipp-FSU reste opposé à la multiplication de ces postes à profil et rappelle que la seule règle qui prévaut est le respect du barème.

2 nouveaux postes à profil apparaîtront : CPC maternelle auprès de l’IEN maternelle CPC actions éducatives, rythmes scolaires, projets d’école auprès de l’IENA

Concernant les Plus De Maîtres Que De Classes : Les écoles remplissent une fiche fournie par l’IEN avec les informations concernant le poste et détaillant le projet. Cette fiche est alors transmise à la DSDEN qui les publie sur le site pour que les candidats puissent les consulter et préparer leur entretien. Il nous a été rappelé qu’il sera donné priorité à un collègue de l’équipe en place. Enfin si le collègue émane de l’équipe il sera détaché sur ce poste et resterait titulaire de son poste actuel d’adjoint. Les collègues qui étaient déjà sur un poste de soutien n’auront pas à passer d’entretien s’ils ont un avis favorable de l’IEN.

Concernant la scolarisation des moins de 3 ans : C’est le même principe que pour le plus de maitres que de classes.

Concernant les affectations des PES ancien concours et des PES nouveaux concours :

Concernant les PES ancien concours qui seront à temps plein en classe :

Les PES ancien concours seront en classe toute l’année et à temps plein sur des postes bloqués (congé long, départ en retraite...).

L’IEN-A nous a annoncé qu’ils ne bénéficieraient plus du temps de pratique accompagnée pendant la première période et qu’ils seraient mis directement sur un poste qu’ils conserveraient de septembre à juin.

Selon le SNUipp-FSU 27, cette annonce va totalement à l’encontre de la remise en marche d’une formation initiale. La plupart de ces collègues ont été M2 contractuels cette année et ont déjà subi une année difficile (remplacements, cours en M2, concours, Master à validé...). Il nous a été dit lors d’une CAPD que ces personnels n’étaient pas en formation initiale lors de cette année de M2. On nous annonce aujourd’hui aucune formation pour l’année de PES. Autant dire que ces collègues n’auront aucune formation pour commencer leur métier. Il nous apparaît important de rappeler qu’enseigner est un métier qui s’apprend et que les logiques budgétaires ne doivent pas inciter la mise sur le terrain de collègues qui demandent et ont besoin d’une formation. C’est pourtant ce qui se profile pour l’année prochaine.

De plus, l’annonce de postes bloqués pour ces collègues pose question ; en effet, cela aura des incidences importantes sur le mouvement des titulaires car il y aura moins de postes vacants.

Le SNUipp-FSU a rappelé qu’il ne fallait pas non plus mettre en difficulté nos nouveaux collègues et qu’il était important de se questionner sur les types d’affectations : poste en ECLAIR et ZEP, double niveau difficile, triple niveau, classe unique... pour que cette année soit la moins difficile possible.

Nous tenterons tant au niveau départemental, académique et national de faire avancer ce dossier car ces annonces sont selon le SNUipp-FSU sont très inquiétantes.

Concernant les M2/PES de l’an prochain qui seront à mi-temps sur le terrain et à mi-temps en formation à l’ESPE :

Encore une fois, la situation des ESPE et particulièrement celle de l’académie de Rouen est pointée du doigt. A ce jour, aucune décision concernant le volet formation à l’ESPE n’a été prise : situation des collègues ayant déjà un master, situation des collègues souhaitant passer un autre master que le MEEF … Nous avons eu quelques informations au sujet des affectations de ces M2/PES qui restent à confirmer. Cela peut encore changer.

Ces collègues seraient positionnés sur deux quarts de décharge le mardi et le jeudi : un en maternelle et un élémentaire. Ces quarts seraient sur des supports de décharge de direction ou de décharge de PEMF. Il se pourrait que dans certains cas les collègues soient positionnés sur des mi-temps.

Le SNUipp-FSU rappelle qu’en étant à mi-temps en classe, la formation à l’ESPE risque d’en pâtir. En effet, nous imaginons des collègues M2-PES, ayant la classe deux jours pas semaine plus des cours le reste de la semaine (constituant leur formation) ainsi qu’un mémoire et un master à préparer, vont vite faire le choix sur la pression de la classe (préparations, réunions, corrections...) de privilégier leur travail en classe au détriment de leur formation. Le suivi de ces collègues sera effectué par un formateur de terrain (PEMFet MAT) et un formateur d’ESPE. Cette question soulève le problème du nombre de PEMF fortement réduit depuis 2 ans qui ne permettrair pas de suivre tous les PES dans de bonnes conditions.

A ce jour, 17 PEMF font ce travail alors que le besoin pérenne serait d’avoir 40 PEMF actif. Le SNUipp-FSU a rappelé l’histoire des PEMF dans le département de l’Eure et son action lors de la suppression des écoles d’application et des nombreux postes de PEMF. L’IEN-A nous a assuré qu’il était conscient de ce problème. Nous souhaitons maintenant que ces paroles soient traduites en acte lors des opérations de carte scolaire.

Concernant les temps partiels :

33 dossiers feront l’objet d’un entretien avec l’IEN qui donnera un avis (favorable ou non). C’est sur cet avis que s’appuiera l’IEN-A pour rendre sa décision. En cas d’avis défavorable, l’IEN-A s’est engagé à recevoir les collègues s’ils le souhaitent. Ces collègues seront prévenus dans les jours qui viennent. Cette année, aucune demande de 80% n’a été faite. De plus, c’est 30 demandes en moins qui ont été faites. Cela est sûrement lié à la complexification de l’organisation liée aux rythmes scolaires et à une circulaire plus réstrictive.

En cas d’avis défavorable, n’hésitez pas à contacter le SNUipp-FSU 27 pour que nous puissions vous aider dans vos démarches.

RAPPEL :

Le SNUipp-FSU organise une Réunion d’information syndicale SPECIALE mouvement :

le mercredi 16 avril à 9 h à l’ESPE salle 301-302.

Nous pourrons ainsi vous expliquer toutes ces nouvelles règles et les impacts qu’elles peuvent avoir. Lors de cette réunion, nous pourrons également vous conseiller et vous apporter des réponses sur ce nouveau fonctionnement.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.