www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CAPD - CARRIERE  / Compte rendu CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
10 février 2017

Compte rendu CAPD du 3 février

Suite aux déclarations préliminaires des organisations syndicales, le DASEN a validé notre demande d’un retour à une seconde phase pour le mouvement intra départemental avec une seconde saisie de vœux. Il souhaite ainsi rendre le mouvement plus efficace. Cependant, il maintient le profilage des postes et le blocage d’une soixantaine de postes pour la formation FSTG (ex PES).

Pour lui, le problème du remplacement provient du calibrage négatif ( - 18 ) du nombre de postes dans notre département. Il veut dans un premier le rééquilibrer puis le rendre positif les années suivantes.

Il s’appuiera donc sur :

• Le calibrage du concours (augmentation du nombre de stagiaires),

• Un seuil positif aux permutations informatisées (il est actuellement négatif),

• Une variable d’ajustement : les ineat/exeat,

• Une gestion plus rigoureuse des demandes à temps partiel sur autorisation (143) dans l’intérêt du service,

• Une mise en réseau du remplacement.

Pour le SNUipp/FSU 27, cette gestion austère des personnels part d’une mauvaise analyse. Le manque de collègues dans notre département est dû à la dégradation des conditions de travail qui entraîne une augmentation des démissions, au recours au temps partiel pour « souffler », au peu d’attractivité de notre métier sous-payé etc. La réduction des possibilités de mutations (avec des collègues obligés de se mettre en disponibilité pour suivre leur conjoint), la longueur des trajets notamment pour les collègues résidant en Seine-Maritime sont d’autres causes.

Pour le SNUipp/FSU 27 cette annonce fait craindre le pire pour l’octroi des demandes :

- à temps partiel sur autorisation,

- de mise en disponibilité,

- d’exeat,

- de détachement…

Le DASEN n’a pas répondu à notre demande d’éclaircissement (lire notre déclaration ici ) quant aux ineat/exeat accordés au 1er janvier 2017. Doit-on y voir une gêne liée à la création de 2 postes d’administratifs dans son cabinet ? Le SNUipp/FSU 27 demandera des explications lors de la prochaine CAPD.

Permutations

Les 249 demandes de permutations ont été validés et les barèmes vérifiés. On note une augmentation forte pour la Seine-Maritime, ce qui n’est pas une surprise… Les demandes RQTH non encore validées peuvent encore l’être jusqu’au 8 février.

Questions diverses

Snuipp : prime d’entrée dans le métier.

Certains collègues ne perçoivent plus cette prime car ils ont enseigné en tant que contractuel plus de 3 mois dans le privé. Or, ils n’ont pas été non plus reclassés. C’est la double peine. Madame la Secrétaire générale répond par la négative en s’appuyant sur le décret du 4 février 2014 mais s’engage, à notre demande, à faire remonter cette anomalie au ministère.

SNUipp : animations pédagogiques

La gestion des animations pédagogiques par GAIA pose de nombreux problèmes (inscription des collègues, temps de travail et surcharge de travail pour les CPC). Qu’envisagez-vous de faire ?

Monsieur l’IENA : Dans le 27, c’est première année d’intégration dans GAIA, ce qui a permis de payer les frais de déplacement. La gestion est difficile cette année : pour les enseignants, pour les CPC car ils doivent également entrer dans cet outil qui n’est pas à la base construit pour cela.

La réponse apportée avec l’ensemble des IEN :

-  Limiter le travail des CPC en essayant en amont de réaliser un certain nombre de tâches (inscriptions sur les différents modules), ce qui sera discuté avec les IEN pour avoir le retour du terrain pour faire les bons choix. Essai de limiter le nombre d’actions à effectuer sur la plateforme en effectuant une pré inscription.

-  Limiter le nombre d’animations pédagogiques proposées.

Pour le SNUipp/FSU 27, cette réponse n’est pas satisfaisante. Ce n’est pas en réduisant le nombre d’animations pédagogiques et en augmentant la taille des groupes que l’on offrira aux collègues une formation continue de qualité.

DT-Chorus :

La complexité de cette application n’est plus à démontrer. Comment comptez-vous régler ce problème récurent ? De plus, les enveloppes kilométriques semblent être insuffisantes. Comment sont-elles calculées et peuvent-elles être augmentées ?

Pour l’administration, l’utilisation non fréquente rend du coup plus difficile la saisie. Il faudrait les faire régulièrement. Les personnels du service sont facilitateurs et accompagnateurs. Certains collègues font la saisie sous la dictée des administratifs qu’ils appellent. Des fiches tutorielles sont en cours de rédaction (le dasen propose de le faire en lien avec la cellule TICE).

Enveloppes kilométriques : 98.5 %du BOP a été consommé, 100% des ordres de missions ont été traités par les services. Même quand on est au maximum, on peut continuer à saisir, contrairement à l’ancien logiciel.

Pour le SNUipp/FSU 27, il faut que l’administration informe les collègues de leurs droits afin que tous ceux qui prétendent aux remboursement de leurs frais puissent l’être à 100%.

Nouvelles modalités d’inspection :

Les IEN ont reçu une note concernant les collègues du 6ème et du 8ème échelon sous réserve qu’ils n’aient pas eu une inspection récente, c’est à dire inférieure ou égale à 3 ans et sont en possession de la liste de ceux qu’il leur est demandé d’inspecter.

Pour les T1 et T2 des visites conseil sont programmées par les CPC pour les uns, par les IEN pour les autres.

Dans le cadre du PPCR, nous vous conseillons de lire notre brochure ici.

LSU, Carnet de suivi, OLC3.

o Carnet de suivi : il doit être élaboré en concertation par les équipes pédagogiques. Il y a une phase d’ajustement. Dans beaucoup de cas, les IEN sont intervenus dans le sens d’une simplification de l’outils.

o OLC3 : projet départemental qui fait suite au Chevrier-Muller. BON°6 du 07-02-2002. Depuis 2009, les statistiques de remontés concernait 93 et 83% des enfants observés en PS. C’est une invitation mais pas une obligation.

o LSU : ce document n’est pas obligatoire. L’IENA a annoncé qu’aucune école ne l’avait utilisé à 100%. Nous rappelons que le SNUipp a demandé un moratoire car cet outil n’est pas satisfaisant tant sur la forme que sur la sécurisation des données.

Nombre de PE promouvables à la HC :

2264 promouvables pour 120 promus en 2016. Pour 2017, on saura mi-mars s’il y a une augmentation du taux.

Le SNUipp/FSU revendique toujours l’alignement du taux de passage à la Hors classe sur celui du second degré.

ASH-formation :

La nouvelle formation CAPPEI pour laquelle le SNUipp/FSU s’est opposé (lire ici notre déclaration) et dont le décret va paraître le 12 février.

Le SNUipp-FSU a souligné, au moment du vote au CSE, son refus de faire avant tout des personnels spécialisés des « personnels ressources » et de ne pas mettre au même niveau la prévention et l’adaptation à la difficulté scolaire, dans un contexte où les suppressions massives de postes en RASED n’ont toujours pas été compensées. Par ailleurs, la baisse du volume de formation avant certification, les exigences et la qualité de la certification revues à la baisse alors même que le CAPPEI est censé s’inscrire dans un parcours diplômant, l’incertitude concernant l’accès aux MIN malgré le droit opposable, les interrogations qui subsistent en termes de gestion des personnels… sont autant d’éléments négatifs que nous avons porté.

Pour info, les résultats au CAPASH au 13 janvier 2017 : 44 candidat – 11 non admis (dont 4 dans l’Eure).

Contractuels :

Le DASEN n’est pas du tout favorable à l’utilisation des contractuels.

Le SNUipp/FSU non plus !

Remplacement :

Beaucoup de journées non pas été remplacées. Selon le DASEN, cela est dû au pique de grippe et à la sous consommation des personnels. Au 20/01/2017, il y avait 30 708,5 journées d’absence. 26 270,5 ont été remplacées, soit 85,55%.

Pour le SNUipp/FSU 27 ce chiffre montre combien le manque de remplaçants (qui participe à la dégradation des conditions de travail) est cruel. Nous demandons une véritable politique d’abondement en postes et pas une simple mutualisation des moyens qui n’a, pour le moment, pas prouvé son efficacité.

 

4 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.