www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
8 juillet 2017

Compte rendu groupe de travail du 6 juillet 2017 - mouvement - INEAT/EXEAT - rythmes...

Vous trouverez dans cet article le compte rendu de ce groupe de travail.

Nous notons l’absence de Monsieur le DASEN. Séance présidée par Mme Laurent Secrétaire Générale. Présentation de Mme Méritant qui sera, au 1er septembre, l’adjointe de Mme Marthy responsable de la diper.

1°) Mouvement inta-départemental :2ème phase

Nous apprenons avec satisfaction que le nombre et le taux de mutés sont en augmentation par rapport à l’année dernière 124 (54,86%) contre 87 (45%) en 2016. C’est une amélioration notoire tant du point de vue quantitatif que qualitatif puisque le taux de satisfaction des collègues est également en hausse. Preuve que le combat mené depuis 3 ans en intersyndicale pour un retour à une seconde saisie de vœux porte ses fruits.

3 problèmes soulevés cette année :

- Pas de date butoir pour le retour des accusés de réception dans la circulaire.

- Problème récurrent des vœux géographique qui « cachent » les postes fractionnés. L’administration a refusé de revenir sur le cas de 2 collègues concernés par cette erreur opposant la circulaire. Pas de composition précise des postes TRS.

- 98 collègues vont participer à la 3ème phase : Dès aujourd’hui un mail va leur parvenir sur leur boîte académique. Ils devront retourner leur classement de circonscriptions pour le mardi 13 juillet au soir.

Attention !

Le retour à la semaine de 4 jours va avoir des conséquences sur les fractionnés qui vont, dans leur majorité, être revus à la rentrée. Les collègues concernés devront se rapprocher de leur IEN qui gèrera ces modifications. N’hésitez pas à nous contacter si vous êtes concerné(e).

Analyse : Le SNUipp/FSU dénonce la précipitation dans laquelle se déroule cette modification des rythmes. Le bon sens aurait voulu que l’on prenne le temps de la réflexion. La pression politique va une nouvelle fois désorganiser la vie de nombreux collègues, des écoles, des enfants et de leur famille.

Dédoublement des CP à 12 : 3 postes à profil sont proposés à titre définitif. Analyse du SNUipp/FSU : si nous ne sommes pas contre ce dispositif, nous dénonçons le fait que :

• ces postes soient profilés (la répartition des classes devrait se faire en conseil des maîtres)

• les missions des PDMQDC soient dévoyées (nous demanderons que les collègues qui souhaitent se désengager de ce dispositif obtiennent 15 pts lors du mouvement de l’année prochaine).

• cela se fasse à moyen constant au détriment du dispositif PDMQDC plébiscité par les collègues et qui commençait à porter ses fruits. Pour le SNUipp/FSU, la réduction des effectifs par classe doit être effective partout dans toutes les écoles et classes qu’elles soient urbaines ou rurales.

2°) inat/exeat :

Le DASEN persiste dans sa volonté d’équilibre d’emplois à la rentrée rognant ainsi sur les possibilité d’exeat.

4 échanges ont pu être réalisés de gré à gré ( 1 avec les Yvelines, 1 avec le Loiret, 1 avec la Haute Marne). Le dernier avec la Seine-Maritime est un échange imposé par la DASEN de ce département pour récupérer un poste à profil. L’ensemble des organisations syndicales s’est offusqué de ce procédé et a proposé qu’en contrepartie 1 échange classique soit demandé par notre DASEN à son homologue du 76.

Au final M Le Mercier a accepté 3 départs (2 imposés par le ministère des armées pour le Cher et la Réunion) et 1 au titre du barème le plus élevé pour le Calvados.

1 exeat vers le Haut-Rhin (pression du ministère de l’Education Nationale) est en suspens

Analyse du SNUipp/FSU : encore une fois le droit à mutation est bafoué. Encore une fois de nombreux collègues vont voir leur vie bouleversée et leurs conditions de travail détériorées. Mais cette année c’est encore plus le sentiment d’impuissance, face à des pressions extérieures qui nous empêche de défendre les collègues, qui prédomine. Et ça c’est inacceptable !

3°) passage à 4 jours :

Depuis vendredi dernier, environ 300 écoles (municipalités) ont fait la demande d’un retour à 4 jours. 95 ne posent pas problème et seront accordées par le DASEN aujourd’hui. Ils seront mis en ligne sur le site de la DSDEN lundi ou mardi.

Pour les autres, ce sera au cas par cas selon les possibilités de transports (Pb du changement de compétence des transports scolaires qui passe du conseil départemental au conseil régional au 1er septembre). Les arbitrages seront rendus courant juillet voire début août par le DASEN. Les municipalités devront alerter les parents et enseignants par voie d’affichage à la porte des mairie et des écoles !

Analyse : Comme dit précédemment, cette précipitation désordonnée n’a aucun sens et va engendrer le chaos. Pour le SNUipp-FSU, l’organisation d’une semaine scolaire, sur quatre jours ou quatre jours et demi, doit être cohérente à l’échelle d’un territoire et réfléchie pour permettre de meilleures conditions d’apprentissage pour les élèves, et de travail pour les personnels. Elle doit être définie en prenant en compte l’avis des enseignants et des conseils d’école, sous la responsabilité du ministère de l’Éducation nationale. Ce n’est pas au conseil départemental ou régional de faire ou de défaire les rythmes scolaires !

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.