www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}

Documents joints


  • Tract verso carte resectorisation noir et blanc
    PDF - 413.5 ko
    Télécharger

  • tract manif du 14 octobre
    PDF - 257.4 ko
    Télécharger

  • 14 oct affiche manif panneaux
    PDF - 211.5 ko
    Télécharger
13 octobre 2017

14 octobre 2017 : mobilisons-nous contre les fermetures des collèges Pablo Néruda et Pierre Mendès France !

Venez nombreux le 14 octobre à 10h au collège Néruda ou à 11h au Pré du Bel Ébat (Evreux)

La fermeture de Néruda : une dégradation des conditions d’enseignement dans tous les collèges d’Évreux

Si en juin 2017 le département a abandonné la fermeture du collège de Mesnil-en-Ouche au profit d’une cité scolaire accueillant premier et second degrés, il a aussi présenté la resectorisation sur Évreux qui n’a fait que confirmer à quel point ce projet se fait au détriment de tous les élèves. En effet les collégiens de Néruda seraient, dés la rentrée 2018, dispatchés dans quatre autres établissements : Navarre, Jaurès, Paul Bert et dans une moindre mesure Politzer. La sectorisation des communes limitrophes d’Évreux changerait elle-aussi, alors que seuls les maires des communes d’Évreux Porte de Normandie ont été consultés. En revanche, aucune autre école d’Évreux, en dehors de celles de La Madeleine, n’est concernée par ce jeu de chaises musicales. De multiples conséquences désastreuses sont à prévoir ! Le quartier de la Madeleine verrait un de ses derniers services publics disparaître ; les familles du quartier, souvent en très grandes difficultés, auraient à supporter des frais supplémentaires de cantine et de transport ; les effectifs des collèges concernés s’accroîtraient brutalement au risque de dégrader le climat scolaire et sans que, pour l’instant, l’Éducation nationale n’ait engagé le moindre moyen supplémentaire pour accompagner ces élèves qui connaissent, à l’heure actuelle, des conditions d’enseignement qui permettent une réelle prise en compte de leurs difficultés (deux CPE, une infirmière et une assistante sociale à temps plein, des classes à vingt élèves, deux professeurs principaux par classe, etc.).

Pierre Mendès-France : même méthode, mêmes conséquences !

Le CD 27 persiste aussi dans sa volonté de fermer PMF, malgré l’opposition du préfet exprimée dans la presse en janvier et malgré celle du maire du Val de Reuil qui communique d’ailleurs sur le fait que le Président de région et le Ministre de l’Éducation nationale auraient, eux-aussi, fait part de leur désaccord avec cette décision. Mi-septembre, deux hypothèses de modification de la sectorisation sur Val de Reuil, Le Vaudreuil, Louviers et Pont-de-l’Arche ont été exposées aux maires et aux chefs d’établissement. Le département n’a pas encore rendu publics ces scénarios et il faudra attendre leur présentation dans les conseils d’administration début octobre pour en savoir plus. Néanmoins il apparaît clairement que les temps de transport seront rallongés pour de nombreux collégiens et que cette nouvelle carte scolaire ne résoudra pas la question du manque de mixité sociale, alors même que le collège Pierre Mendès-France a su, lui, maintenir et faire vivre une vraie mixité sociale et scolaire.

La dernière ligne droite

Il ne reste que peu de temps pour contrer ces décisions nuisibles à l’intérêt général : l’Éducation nationale doit émettre un avis d’opportunité sur ces fermetures prochainement (elle était restée quasiment muette depuis le début du dossier) et le Préfet doit les acter d’ici à la fin de l’année civile. C’est pourquoi, toujours dans le cadre de l’Intersyndicale, à travers des heures d’information intersyndicales et des réunions avec les parents dans chacun des établissements concernés, la FSU organise la mobilisation vers une journée de manifestation le samedi 14 octobre.

La qualité du service public de l’Éducation nationale de proximité ne doit pas être sacrifiée sur l’autel des économies budgétaires !

Venez nombreux le 14 octobre à 10h au collège Néruda ou à 11h au Pré du Bel Ébat (Evreux)

Dernière minute : le Préfet de l’Eure déclare, dans la presse, sa volonté de fermer Pablo Néruda mais d’épargner Pierre Mendès France, dans l’attente de la fermeture d’un autre collège sur le secteur. Ces annonces ne peuvent que renforcer la nécessité de se mobiliser et de faire valoir les intérêts des élèves, des parents et des personnels. La manifestation du 14 octobre doit être une démonstration de notre volonté de ne pas laisser faire.

 

6 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.