www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 février 2018

RENTREE 2018 : Carte scolaire

Vous trouverez dans cet article le détail des mesures actées au 15 février 2018 lors du CDEN ainsi que la position du SNUipp-FSU 27 lors de ces instances de carte scolaire.

Le Comité Technique Spécial Départemental (CTSD) pour la carte scolaire 2018 s’est tenu ce mardi 13 février.

Deux choses sont à retenir : la confirmation de l’insuffisance de la dotation départementale (+ 5 postes) et le degré 0 du « dialogue social ».

-  Avec 5 postes en plus et l’obligation, pour suivre la directive présidentielle, de dédoubler tous les CP en REP et les CE1 en REP+, le DASEN est obligé de fermer de nombreuses classes : 64 dans sa proposition initiale. Il y a longtemps que l’on n’avait pas atteint une telle quantité ! Mais, les suppressions de postes ne s’arrêtent pas là, puisqu’il supprime (« transforme » pour reprendre son terme) encore des postes de Plus De Maîtres Que De Classes. Pour les postes de RASED, il opère un jeu de chaise musicale en changeant la nature du poste (par exemple des E qui deviennent G). Point positif, mais à quel prix ( !!), il crée 18 postes de remplaçants.

La légère baisse démographique que connaît notre département aurait pu donner l’opportunité de baisser le nombre d’élèves par classe et de créer une dynamique nouvelle dans les écoles avec l’extension des PDMQDC et des TPS. L’insuffisance de la dotation départementale ne le permet pas. C’est bien là la preuve que le budget 2018 n’est pas à la hauteur des ambitions prétendument affichées par le gouvernement.

-  Lors de la 1ère réunion carte scolaire (le 8 février) la DSDEN proposait 64 fermetures de classes et 36 ouvertures. Le SNUIPP/FSU est intervenu sur plusieurs dizaines de situations d’écoles qui contestaient à raison leur menace de fermeture ou souhaitaient une ouverture.

Au final, lors du CTSD de mardi, le DASEN est revenu sur 1 seule fermeture de classe et a fait uniquement 2 ouvertures supplémentaires.

Ce sont donc à présent, 63 fermetures de classes et 38 ouvertures que le DASEN a décidé.

Vous trouverez dans ce fichier le détail de ces mesures.

PDF - 409.9 ko
mesures 2018

Tout cela pour ça ! Au plan national, comme au plan départemental, la mode est à se targuer d’un grand sens du « dialogue social »… Sans commentaire !

Les 2 vœux du SNUIPP/FSU soumis au vote du CTSD :


- Le Comité Technique Spécial Départemental de l’Eure réuni le 13 février demande que les classes de CP et CE1 dédoublés ne soient pas des postes à profil, tout comme les postes de PDMQDC et de TPS.

- Le Comité Technique Spécial Départemental de l’Eure réuni le 13 février demande que, pour l’établissement du calendrier scolaire hebdomadaire (4 jours ou 4,5 jours), l’avis émis par le Conseil d’Ecole prévale.

Le Conseil Départemental de l’Education Nationale (CDEN) s’est tenu ce jeudi 15 février. Instance co-présidée par le Préfet et le président du Conseil Départemental, elle est consultée (sans pouvoir décisionnaire donc) sur les mesures proposées par le DASEN.

Le CDEN a rendu majoritairement un avis négatif face aux propositions du DASEN : les représentants du SNUIPP/FSU étaient de ceux qui ont voté contre.

Malgré ce vote, concrètement, cela signifie que les ouvertures de classes mais aussi les fermetures sont actées. Les collègues touchés par une fermeture de classe seront donc obligés de participer au mouvement même si, dans certains cas, les effectifs attendus pour leur école dépassent les seuils que le DASEN s’était lui-même fixé…

Le DASEN, comme l’an dernier, procédera à une nouvelle phase de carte scolaire en juin. Il ne lui reste, pour cela, que 8 postes à disposition : sauf, s’il ferme des classes à cette période comme il l’a laissé entendre. Le SNUIPP/FSU invite toutes les écoles qui sont en situation de demande d’ouverture ou qui refusent leur fermeture à rester mobilisées : nous réinterviendrons autant que nécessaire dans les semaines qui viennent et en juin pour trouver des solutions positives pour les écoles et leurs élèves.

Une étape de la carte scolaire est franchie. Le SNUIPP/FSU n’en est pas satisfait (c’est pourquoi il a voté contre les mesures proposées par le DASEN) et ne se résigne pas au constat actuel.

Ensemble, il nous faudra encore porter une véritable ambition pour l’Ecole publique et laïque. Dans ce combat, le SNUIPP/FSU y prendra toute sa place.

 

15 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.