www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CAPD - CARRIERE  / Compte rendu CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
16 novembre 2018

CAPD du 15 Novembre 2018 Départs en formations

Vous trouverez dans cet article le compte rendu de la CAPD du 15 novembre 2018.

Hier, jeudi 15 Novembre 2018 s’est tenue la CAPD « départ en formation ». Le DASEN a défendu la priorité donnée aux départs en formation. Ainsi l’augmentation du nombre de « brigade stage » en 2018 contribue à répondre en partie à cet enjeu. Sur ce point, le SNUipp-FSU dénonce et regrette le non remplacement des collègues exerçant en Ulis, UP2A, CP dédoublés (1 seul remplaçant pour 2 classes).

Ces stages de formations se veulent, pour le DASEN, complémentaires avec les thèmes proposés en animations pédagogiques afin de répondre aux demandes des collègues. Le SNUipp-FSU est intervenu dans sa déclaration : « enseigner ne se limite pas au français et au mathématiques comme l’indique le non-choix des animations pédagogiques ».

Quelques chiffres importants :

La formation dans l’Eure représente 159 dispositifs :
- 133 départementaux et 26 académiques
- 136 à public désigné et 23 à candidature individuelle

Evolution du nombre de journées stagiaires : 2016 : 5070 2017 : 8385 2018 : 17636

Evolution du nombre de candidatures : 2016 : 582 2017 : 316 2018 : 326

Evolution du nombre de places : 2016 : 283 2017 : 212 2018 : 342

Il est à noter une baisse de participation aux stages de formation depuis 2016. Certains dispositifs restent incomplets à ce jour, un nouvel appel sera lancé avant les vacances de Noël, par mail (et non par la plateforme gaïa). Une enquête devrait être lancée pour comprendre les raisons de ce désengagement des collègues. L’ergonomie de la plateforme de saisie Gaïa fait également l’objet d’une remise en cause.

Le SNUipp-FSU a défendu les cas particuliers de collègues et a notifié que les efforts consentis en termes de moyens et de contenu restent insuffisants :

- Les stages proposés sont de trop courte durée (max 3 jours) pour permettre aux collègues de prendre du recul ou adopter une posture réflexive sur leur métier. Ces stages, au-delà d’apporter du contenu de formation, permettent aux collègues de confronter leurs pratiques avec d’autres collègues et de réfléchir sur le métier en général.

- Certaines formations telles celles portant sur l’estime de soi et le climat scolaire, les TMS, la voix ont été massivement demandées. Le quota des 20 places étant rapidement atteints, nombre de collègues n’ont pas obtenu leur souhait. Le SNUipp-FSU a également signalé que l’intérêt des collègues pour ces thèmes est révélateur d’une vision du métier et d’un état d’esprit à prendre en compte.

Lors de cette CAPD, les SNUipp-FSU a réitéré son indignation quant à la gestion calamiteuse des AESH dans le département : retards importants de paiement de salaire, retards de mise en relation d’AESH et d’élèves à besoins. Le SNUipp-FSU a fait remarquer que tout le système pâtit cette situation (collègues AESH, collègues enseignants, élèves) et a réitéré sa demande que le service de la DAPAEC soit géré à la DSDEN de l’Eure, ce que le DASEN approuve.

Dans la même lignée, la gestion des emplois « services civiques » pose problème : 540 dossiers ont été constitués début septembre et les contrats n’ont toujours pas été retournés à fin novembre. Cela met de jeunes étudiants dans des situations fâcheuses. Le SNUipp-FSU dénonce un manque de réactivité et réitère son indignation face à une mauvaise gestion des personnels. A noter que le quota de recrutements de services civiques est atteint, les écoles ne peuvent plus embaucher de services civiques. Cette situation n’est pas acceptable et incompréhensible pour les acteurs de terrain.

Autres sujets abordés :

108 heures :

- Le DASEN a confirmé le droit d’assister à des réunions d’informations syndicales se substituant à des animations pédagogiques.

Pour rappel :

- 3 x 3 heures de RIS = 9 heures d’animations pédagogiques

ou

2 x 3 heures de RIS = 6 heures d’animations pédagogiques

+ 3 heures de RIS = 3 heures devant élèves

- Les heures de participation au pôle Ressources sont à imputer sur les 108heures. Le SNUipp-FSU rappelle que les 108 heures ne sont pas extensibles (Cf campagne réappropriation des 108h)

- Les réunions avec IEN dans le cadre des accompagnements d’écoles sont à imputer sur les 108 heures. Le SNUipp-FSU rappelle que les 108 heures ne sont pas extensibles (Cf campagne réappropriation des 108h)

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.