www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE CTSD  / Carte scolaire  

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
9 mars 2019

CARTE SCOLAIRE : 0 pointé sur toute la ligne !!

Cette année encore la durée et la "qualité" (comme dit le DASEN) du débat autour de la carte scolaire aura été minimum. Huit jours entre la 1ère et la dernière réunion, 3 fermetures annulées et …c’est tout !

Au final, ce sont donc 36 ouvertures de classes qui sont décidées par le DASEN (dont 24 dédoublements de CP ou CE1) et 42 fermetures !

Sachant que la dotation pour l’Eure est de ...0 poste, cela signifie que la "priorité" ministérielle des dédoublements se réalise "grâce" à la fermeture de classes et à la suppression de 16,5 postes de Plus De Maîtres Que De Classes. Ainsi, la seule mesure qui permettait de mettre en place une alternative au binôme un enseignant/une classe et qui donnait une vraie valeur ajoutée au travail d’équipe est passée en un tour de main en pertes et profits. Il s’agit là d’un nouveau marqueur de la régression pédagogique à laquelle nous sommes confrontés depuis plusieurs mois. Le SNUIPP/FSU a défendu ces postes en prenant des exemples concrets remontés des écoles. Il a réaffirmé devant le DASEN que c’était bien la seule innovation pédagogique depuis longtemps qui se voulait vecteur de transformation de l’école de l’intérieur.

Les RASED font également les frais de cette priorité non financée puisqu’il n’y a aucune mesure de création de poste alors que les besoins sont toujours patents : là aussi ne s’agit-il pas d’un mauvais signe ?

Cinq postes sont attribués pour le remplacement, le DASEN annonçant que l’an prochain il ferait une pause : le remplacement étant selon lui bien assuré…

Une bonne nouvelle confirmée : après 4 ans de DAPAEC, la DSDEN de l’Eure récupère le recrutement et l’affectation des AESH. Le SNUIPP/FSU s’en est félicité : espérons que cela apporte des réponses plus rapides et plus efficientes pour les élèves, les AESH et les écoles. Cela serait d’autant plus facile si les AESH étaient plus nombreux et disposaient d’un véritable statut avec déroulement de carrière.

Le SNUIPP/FSU est intervenu également sur deux sujets :

 

L’instruction devient obligatoire à partir de 3 ans.

Dès lors, l’équité entre les élèves de maternelle et d’élémentaire doit être la règle. Le SNUIPP/FSU a donc demandé que les mêmes « seuils » d’ouverture ou de fermeture de classe soient retenus. Le DASEN a répondu « on en discute »…mais pour l’instant rien !

  Dans les prévisions d’effectifs la DSDEN ne compte pas dans les effectifs d’écoles les élèves d’ULIS : une sorte d’invisibilité pour ces élèves qui, pourtant, sont bien présents dans les classes et devraient donc compter. Il n’est pas possible d’afficher une volonté d’inclusion des élèves handicapés tout en ne les comptant pas. Là encore il devrait s’agir d’une mesure d’équité. Visiblement, ce n’est pas une préoccupation partagée par la DSDEN…

Le SNUIPP/FSU est également intervenu pour remettre en perspective la « priorité à l’école primaire » dont le ministre, et le DASEN, se gargarisent. D’abord pour rappeler, que les 2.325 créations de postes dans les écoles étaient financées par les plus de 2.400 suppressions dans les collèges et lycées qui vont connaître une hausse démographique (merci la réforme des collèges et des lycées).

Ensuite pour souligner que les dotations 2019 étaient en baisse de 40 à 45% par rapport aux dotations 2018 : c’est vrai au niveau national, au niveau académique, quant à notre département il est passé de 10 postes en 2018 à 0 poste en 2019 !!

Enfin pour pointer que la mesure présidentielle des dédoublements (mesure qui n’est évidemment pas mauvaise en soi) nécessiterait 4.000 postes pour la rentrée, là où il y en a 2.325. Si le rapport Villani note une faiblesse dans les connaissances mathématiques, cela vaut d’abord pour le ministre de l’Education Nationale !

Au final, tout cela fait, qu’au-delà des mots et de la communication ministérielle, le compte n’y est vraiment pas pour l’école maternelle et élémentaire : c’est d’abord ce qui caractérise cette carte scolaire 2019.

Bien entendu, la préparation de la rentrée 2019 n’est pas achevée. Le DASEN dispose encore de 12 postes qu’il réserve pour, nous a-t-il dit, des ouvertures (ou des annulations de fermetures). D’ici le mois de juin le SNUIPP/FSU reste mobilisé pour suivre la situation de toutes les écoles sous le coup d’une fermeture ou pour une demande d’ouverture.

Détail des ouvertures et fermetures :

PDF - 508.2 ko
carte scolaire 2019 - détail des mesures

 

11 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.