www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CARTE SCOLAIRE CTSD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
24 mai 2019

Carte scolaire…seconde étape !

Comme prévu en mars dernier, le DASEN va procéder à une nouvelle phase d’étude des situations d’écoles qui sont en attente d’une ouverture ou qui veulent faire annuler la fermeture dont ils ont été victime.

Les réunions sont prévues les 11 et 14 juin : jour où le DASEN arrêtera ses décisions.

Pour mémoire, le DASEN dispose encore de 12 postes pour assurer la rentrée, sachant qu’il devrait conserver quelques postes pour arbitrer les dernières situations en septembre.

Depuis le mois de mars, il y a eu de récentes déclarations du Président de la République limitant les effectifs des classes de GS, CP et CE1 à 24 élèves et ce dans toutes les écoles de France…donc de l’Eure aussi.

Sans attendre les réunions de juin, le SNUipp-FSU 27 a demandé à rencontrer le DASEN pour connaître comment vont se traduire ces annonces : cette rencontre sera le 28 mai. Nous devrions en savoir un peu plus alors.

En tout état de cause, si un poste de votre école a été supprimé en mars mais que, depuis, les effectifs remontent ou si vous êtes en attente d’une ouverture, n’hésitez pas à nous transmettre vos derniers chiffres ainsi que les aspects « qualitatifs » (élèves en difficulté, signalés ou suivis par le RASED, élèves MDPH, profil socio-culturel de l’école…). Vous trouverez ici notre enquête carte scolaire.

PDF - 403.6 ko
enquete_carte_scolaire_2019

Le SNUipp-FSU 27 interviendra pour défendre toutes les situations d’école : la « bienveillance » ne doit pas se limiter à un slogan mais être effective dans les écoles pour le bien des élèves et des personnels !

Compte rendu audience DASEN :

Suite à sa demande, le SNUIPP/FSU 27 a été reçu ce matin par le DASEN, avec les autres organisations syndicales. Le SNUIPP/FSU 27 voulait l’interroger sur sa façon d’aborder la seconde phase de carte scolaire de juin, suite aux annonces présidentielles.

Le DASEN a, tout d’abord, rappelé les annonces présidentielles :

- Pas de fermeture d’école sans l’accord du maire : le SNUIPP/FSU a fait remarquer que cette disposition était déjà appliquée les années précédentes…

- Dédoublement des classes de GS en Education Prioritaire : le DASEN a annoncé vouloir, dès la rentrée de septembre, appliquer cette disposition pour les classes de GS de REP+. Pour toutes les écoles de Val De Reuil cela serait possible ainsi que pour 3 écoles sur 4 à Evreux (problèmes de locaux à l’école Michelet). L’année suivante ce dédoublement concernera les GS en REP.

- Limitation à 24 élèves par classe pour les GS, CP et CE1 : c’est l’objectif fixé par Macron pour la fin du quinquennat en commençant dès la rentrée 2019.

Pour le dédoublement ou la limitation des effectifs en GS, CP et CE1, le DASEN a indiqué, qu’à ce jour, dans l’Eure 40% des GS sont en-dessous des 24 élèves et que 70% des CP/CE1 le seraient également. Interrogé par le SNUIPP/FSU le DASEN n’a pas voulu dire le nombre de postes nécessaires pour arriver à cette annonce présidentielle. Néanmoins, pour la rentrée de septembre, il compte sur une dotation qui lui permettrait de financer les dédoublements de GS en REP+. Pour l’instant, l’origine de cette dotation reste mystérieuse, le DASEN ne voulant en dire plus…

Le DASEN n’exclut pas la possibilité de décider de fermer des classes en juin, même s’il déclare ne pas souhaiter le faire… Le SNUIPP-FSU s’est à nouveau déclaré opposé à la fermeture de classe en toute fin d’année. Les conditions du mouvement 2019 ne peuvent que renforcer cette opposition !

Enfin, les 12 postes encore disponibles après les mesures de mars, seraient tous utilisés dès le mois de juin : en clair le DASEN ne garderait aucun poste pour des mesures d’ajustement en septembre. Pourtant à chaque rentrée, il reste des écoles en attente d’ouverture : la solution du DASEN serait de faire les ouvertures nécessaires en utilisant comme support des postes RASED vacants voire des postes RASED attribués à des collègues n’ayant pas le CAPPEI : quid du devenir de ces collègues ???

Une preuve de plus, que, comme le dit le SNUIPP/FSU 27 depuis janvier, la dotation de 0 poste pour cette rentrée dans l’Eure était …trop faible !

Par ailleurs, le DASEN dit n’être « pas favorable » au recrutement de contractuels. Concernant les ineat/exeat, la situation est « à zéro » ce qui n’est pas un bon signe pour les collègues souhaitant partir. Il devrait procéder à des échanges avec la Seine-Maritime (sans doute deux). Une convention ayant été signée avec le ministère de la Défense, quelques départs pourraient être réalisés pour les conjoint(e)s de militaire. Suite aux derniers chiffres reçus, il se déclare satisfait pour le remplacement et les RASED : la proportion de postes attribués étant pour l’Eure exactement à la moyenne nationale.

Pour l’étude de la carte scolaire, le Dasen a indiqué qu’il s’appuiera sur les chiffres donnés sur onde à la mi-mai. Le SNUipp-FSU 27 s’est étonné de ce fait et a insisté pour que les situations des écoles soient étudiées avec des chiffres plus récents. Le SNUipp/FSU 27 a également demandé que les effectifs ULIS soient comptabilisés. Le Dasen a refusé mais a promis d’en tenir compte.

Conclusion du SNUIPP/FSU 27 : si votre école est en attente d’une ouverture de classe ou d’une annulation de fermeture, il n’est pas trop tard pour nous transmettre vos éléments chiffrés et qualitatifs pour que nous défendions votre situation.

Le mardi 11 juin, se tiendra un groupe de travail qui étudiera toutes les situations d’écoles.

Le vendredi 14 juin, lors du Comité Technique, le DASEN décidera des mesures qu’il prend ou non.

 

21 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.