www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
22 mars 2020

La FSU exige de son employeur des protections et le report de toutes les instances !

Vous trouverez ci-dessous le courrier envoyé ce jour au DASEN :

Lettre ouverte

Monsieur le Directeur Académique,

Suite au mail du 16 mars, resté sans réponse, et aux échanges du 19 mars, la FSU 27 souhaite réitérer sa demande de suspendre jusqu’à nouvel ordre toute réunion de l’Education Nationale. Il ne s’agit pas que la vie s’arrête, mais les réunions qui ne présentent pas de caractère d’urgence ou qui ne peuvent se tenir avec toutes les parties prenantes dans leur préparation ou leur déroulement doivent être ajournées.

L’urgence actuelle, chacun le sait, est l’urgence sanitaire et elle seule ! Nous vivons une période qui est réellement historique. Dans ce contexte, avec les mesures prises pour enrayer la propagation du Covid 19, nous ne pouvons continuer comme si de rien n’était. Le calendrier que vous aviez initialement prévu s’avère aujourd’hui, bon gré malgré, caduc. Il en est ainsi du calendrier de la carte scolaire des écoles qui devait commencer le 26 mars pour s’achever le 2 avril. De plus, à ce jour, personne ne connaît vos propositions. Nous vous avions déjà alerté sur le caractère excessivement contraint de ce calendrier ; aujourd’hui, il apparaît clairement intenable parce que déconnecté totalement de la situation que chacun vit : les élus concentrés sur les mesures sanitaires, les parents d’élèves confinés, les écoles fermées, les enseignant.es occupés à maintenir le lien avec leurs élèves ou assurer l’accueil des élèves de personnels soignants. Il est temps de surseoir à des dispositions qui ne pourront respecter l’équité nécessaire à un réel débat ni le respect qui est dû à chaque partenaire. Nous ne sous-estimons pas les conséquences que cette suspension des réunions va occasionner : mais il n’y a pas d’autre choix. Le principe de réalité doit l’emporter. C’est ce à quoi nous vous appelons.

Suite à la tenue du CTSD 2nd degré le vendredi 20 mars, la FSU constate avec stupeur, mais sans étonnement, que l’accueil des enfants de personnels soignants est organisé sans prise en compte des alertes du milieu médical. Cet accueil repose entièrement sur l’engagement des enseignant·es chargé·es de classe, des directeurs·trices et des personnels du second degré volontaires.

En effet, les consignes sanitaires sont pour le moins floues, le matériel nécessaire, qu’il faudrait d’ailleurs définir pour les agent-es et les élèves accueilli·es, n’étant pas toujours présent dans les écoles.

De plus, la mise en place des pôles d’accueil (plus de 60 dans le département dont 6 uniquement sur la ville d’Evreux) nous interroge vraiment. D’autant que les retours de collègues sur certains pôles indiquent la présence de très peu, voire d’aucun enfant.

Nous vous demandons de mettre en place immédiatement la protection des personnels volontaires, c’est une de vos obligations en tant qu’employeur car pour le moment, les réponses apportées ne sont pas satisfaisantes. Des personnels volontaires vont cesser de l’être pour ces raisons.

Des professionnels de santé indiquent que les opérations de nettoyage doivent être réalisées chaque heure (toilette, poignet de portes, …) et recommandent, pour les personnels encadrants, des masques et l’usage de tenue lavable à 60 degrès. Aujourd’hui rien de tout cela n’est prévu. Et pourrait se poser désormais la question de l’accueil des enfants de soignants hors-temps scolaire.

A ce jour, les réponses apportées sont insuffisantes. Nous souhaitons donc que soit organisée dès demain lundi une rencontre à distance pour évoquer précisément ces éléments et obtenir des consignes précises, détaillées. Il en va de la santé des personnels de vos services.

Veuillez recevoir, Monsieur le Directeur Académique, nos sincères salutations et soyez assuré de notre attachement au service public et laïque d’éducation.

Patrick BEZAULT Secrétaire départemental

Copie à Madame la Rectrice et à Monsieur le Préfet

Courrier adressé à Edouard Philippe

Compte rendu du CHSCTM

 

12 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.