www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
21 septembre 2009

CONSULTATION NATIONALE SUR LA PRIVATISATION DE LA POSTE

JUSQU’AU 3 OCTOBRE : PARTOUT, FAIRE S’EXPRIMER UN MAXIMUM DE CITOYENS !

Actuellement, La Poste est un établissement public. Service public de proximité, son rôle est crucial pour la collectivité et plus particulièrement en période de crise. C’est pourtant le moment choisi par le gouvernement pour transformer La Poste en société anonyme.

Que le capital soit détenu à 100% par des capitaux publics ne change rien à l’affaire. Chaque fois que l’Etat a effectué ce type d’opération, il a fait entrer des capitaux privés dans la société anonyme (France Télécom, EDF, GDF…) avec des conséquences immédiates : réduction de la qualité du service, suppressions massives d’emploi, augmentations tarifaires, priorité à la satisfaction des actionnaires.

La transformation en société anonyme constitue la première étape d’une privatisation programmée de La Poste.

Gouvernements et direction de La Poste ont dégradé la qualité du service postal en limitant les investissements répondant à l’intérêt général. Depuis 2002, plus de 6.000 bureaux de poste sur 17.000 ont été « transformés » et plus de 50.000 emplois supprimés. La population est la première victime de ce désengagement !

Cela se traduit par l’espacement des tournées, les délais croissants de livraison du courrier, les réductions d’horaires, l’allongement des files d’attente quand le bureau de poste n’a pas été carrément supprimé. Une privatisation de La Poste entraînerait une détérioration encore plus considérable du service rendu aux usagers. La rentabilité maximale immédiate et les impératifs financiers auraient priorité sur l’intérêt général.

Depuis un an, un Comité national regroupant une 50è d’organisations (associatives, syndicales dont la FSU, politiques) demande un vrai débat public et un référendum à Sarkozy. Devant le silence de celui-ci, il a décidé d’organiser jusqu’au 3 octobre une consultation nationale afin que chacun puisse s’exprimer. Dans l’Eure, le Comité de Défense et de Promotion des Services Publics (dont la FSU 27 est membre fondateur) assure le relais du vote.

ORGANISATION DU VOTE : MODE D’EMPLOI

QUAND ? Le vote peut s’organiser dès aujourd’hui et jusqu’au samedi 3 octobre, au plus tard.

QUI ? Il est ouvert à toute personne âgée de 18 ans ou plus, quelle que soit sa nationalité : il n’est pas demandé de pièce d’identité.

OU ? Les lieux doivent être choisis en fonction de leur capacité à toucher le plus grand nombre de personnes : devant les bureaux de poste, sur les marchés, aux portes des entreprises… Les sorties d’établissements scolaires (écoles, collèges, lycées) sont, également, des lieux propices. A défaut, le vote doit être organisé dans chaque établissement, en direction de tous les personnels qui y travaillent.

COMMENT ? Prévoir une urne (ou similaire). Le matériel de vote (bulletin, liste d’émargement) est disponible sur le site fsu.fr ou peut vous être envoyé par mail (sur demande, disponible en nombre au siège de la FSU 27). Vous pouvez contacter votre mair(i)e pour une aide, au moins, logistique : urne, table…

RESULTATS ? Les assesseurs présents assurent le dépouillement et transmettent le résultat, au plus tard, le 3 octobre en fin d’après-midi (heure et adresse ou tél. précisés ultèrieurement).

En défendant La Poste, ce sont les services publics que nous défendons. Cette bataille s’inscrit donc totalement dans l’engagement de la FSU et de ses syndicats. Les enjeux vont bien au-delà de La Poste. Il est donc impératif de tout faire pour que partout les citoyens puissent voter.

 

8 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.