www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : Actualités 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
5 mai 2011

Assises du harcèlement à l’école : des premières pistes intéressantes mais trop timides

Luc Chatel vient de clore les Assises nationales sur le harcèlement à l’école. Le rendez-vous aura eu le mérite de mettre en pleine lumière un phénomène jusqu’alors méconnu et passé sous silence. On ne peut que souligner l’importance et le sérieux du rapport d’Eric Debarbieux. A l’évidence, son étude et ses 15 propositions solides et pertinentes ont permis de réorienter une question qui était partie sur des bases avant tout sécuritaires et répressives.

Le SNUipp-FSU partage l’idée que l’amélioration du climat scolaire est un facteur d’une meilleure réussite des élèves.

Il s’agit même là d’un changement de paradigme qui doit guider la nécessaire transformation de l’école. De fait, les annonces présentées par Luc Chatel nous laissent sur notre faim.

Si nous partageons la nécessité d’impliquer les parents dans les campagnes de sensibilisation et autres dispositifs, nous regrettons que le ministre n’ait pas repris la proposition d’Eric Debarbieux consistant à prendre l’absentéisme comme un signal d’alerte et non à y répondre par l’exclusion ou la sanction financière.

De plus, la place de la formation des enseignants, pourtant essentielle, est bien mince. Pour la formation continue, le ministre n’a pas les moyens de sa politique. Concernant la formation initiale, toute proposition concrète est renvoyée à la ministre de l’enseignement supérieur... illustrant une fois de plus la nécessité de remettre à plat la réforme de la formation.

Paris, le 03 mai 2011

 

6 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.