www.snuipp.fr

SNUipp-FSU de l’Eure (27)

Vous êtes actuellement : CAPD - CARRIERE  / Compte rendu CAPD 

fontsizeup fontsizedown impression s'abonner  à la rubrique {}
23 octobre 2012

COMPTE-RENDU DE LA CAPD DU 18 OCTOBRE : Stages/indemnités PES/situation EVS

FORMATION CONTINUE

La CAPD s’est réunie jeudi 18 octobre. Si, comme l’a fait observer le DASEN, il est vrai que dans de nombreux autres départements les stages de formation continue ont purement et simplement disparu, pour autant le bilan de cette année est très loin d’être réjouissant. En effet, alors qu’au départ, l’administration proposait 71% de stages à public désigné et seulement 29% de stages à candidature individuelle (ce qui était déjà peu...), faute de candidats, le pourcentage de stages à candidature individuelle ne sera finalement que de 13%, soient 136 places attribuées... alors qu’il y a près de 3500 enseignants dans l’Eure ! Les élus du SNUipp ont fait observer que divers facteurs pouvaient expliquer ce manque de volontaires : une inadéquation entre les attentes des collègues et les thèmes de stage proposés. Les élus du SNUipp ont réitéré leur demande d’une consultation des enseignants sur les sujets pour lesquels ils ressentaient un besoin de formation. la durée trop réduite de nombreux stages (beaucoup ne durent que ou trois jours... voire une demi-journée !) qui ne permet pas une vraie "coupure", souvent nécessaire pour faire évoluer ses pratiques un nombre de plus en plus important de stages se déroulant hors temps de travail l’annulation de nombreux stages l’an dernier, qui décourage certains collègues le moment auquel le serveur informatique est ouvert. Nous avons fait remarquer qu’en juin et à la rentrée, les enseignants étaient débordés et que le temps des vacances (le serveur restant ouvert l’été) était peu propice à l’inscription. De plus, le manque d’information à propos de la formation continue est flagrant : avant, on avait sous les yeux un (épais !) document papier à consulter à l’école en cours d’année, maintenant il faut penser à se connecter à un ordinateur en fin ou tout début d’année scolaire ou sur le temps des vacances

Le DASEN estime que le manque de candidatures sur les stages s’explique en grande partie par une vision différente de la formation continue qu’auraient les collègues (qui ne seraient plus tentés par des stages "classiques" sur le temps de travail et l’envisageraient désormais plus hors temps de travail et à distance) ; d’autre part, la durée réduite des stages n’aurait selon le DASEN rien à voir avec leur intérêt pour les collègues, ni aucune incidence sur leur éventuelle mise en pratique en classe ensuite... Le SNUipp a fait remarquer que pour le moment en tout cas, cela n’était de toute évidence pas le point de vue de nombreux collègues, vu le peu de demandes sur ls stages courts et hors temps de travail (voir ci-dessous la liste des stages annulés).

Le DASEN nous a cependant dit rester attentif aux arguments que nous avancions, en particulier concernant les thèmes, la période (difficile à modifier car le plan de formation se prépare de nombreux mois à l’avance : budget à prévoir, intervenants, lieux à réserver...) et les modalités d’inscription (d’autant que des problèmes de connexion au serveur se sont également posés cet été), sujets qui seront rediscutés en conseil de formation, tout en gardant en tête la nécessité de satisfaire les "attentes de l’institution" (pour cette raison, le budget et le temps libérés par les stages annulés faute de candidatures seront consacrés à l’organisation de stages "à public désigné", choisis en fonction des manques et nécessités observés lors des inspections et en lien avec les évaluations nationales). Comme d’habitude, tous les collègues retenus ont été informés par un courrier du SNUipp (à domicile pour les syndiqués et à l’école pour les non-syndiqués).

Liste des 17 ( !!!) stages annulés faute d’un nombre suffisant de demandes :

Préparation à la certification complémentaire en FLS (3 jours)

Cycle 2 et parcours culturels (2 jours) Plurilinguisme en milieu scolaire (1 jour) niveau 1 et niveau 2 Mener un projet européen avec eTwinning (1 jour) X2 Des outils numériques en maternelle (1 demi-journée mercredi) Outils TUIC pour la production orale et écrite (1 demi-journée) (1 demi-journée)X3 : séances pédagogiques ; production écrite, FOAD Outils et ressources pour les langues vivantes (1 demi-journée) X2 Chantons ensemble ! (hors temps scolaire) Rencontres des classes orchestres (2 jours) Socle commun et aménagement des programmes de collège en SEGPA (2 jours) Produire, partager un livre numérique avec Didapage (3X1 demi-journée mercredi) Créer des ressources numériques pour TNI (3X1 demi-journée mercredi) Approche de la diversité culturelle (1 jour) Suite au projet Coménius : Les élèves à besoins éducatifs particuliers (3 jours) Anglais pour tous (2 h par mois hors temps scolaire) X3 (3 BEF) Pilotage pédagogique en langues vivantes (4 jours) Formation des formateurs du premier degré à la FOAD (2 jours) X2 (Tuteurs/concepteurs)

Stage "en suspens"

(il sera maintenu si un nombre suffisant d’étudiants en master 2 dans l’académie est volontaire pour effectuer un stage pratique) : Maîtrise de la langue et apprentissage de la lecture

STAGES NATIONAUX ASH

Notre département disposait d’un budget de 1500€, seulement deux collègues pourront partir. Il y avait 14 candidats.

PAS D’ISSR POUR DES PE STAGIAIRES CETTE ANNEE

Le DASEN nous a informés que l’administration avait fait le choix, contrairement à l’an passé, de ne pas verser cette année l’ISSR (indemnité de sujétion spéciale de remplacement) aux PES. Si ces indemnités sont en principe réservées aux remplaçants, nous avons réclamé (par un vote à l’unanimité avec les élus de FO et du SE présents en CAPD) qu’ils soient versés à tous les PES dans la mesure où ces collègues changeront tous d’affectation dans l’année, certains se retrouvant très loin de leur domicile et dans tous les cas, sur des postes qu’ils n’auront évidemment pas choisis (congés parentaux, maternité, longue maladie ou longue durée). L’administration a refusé et ne versera l’ISSR qu’aux PES qui auront officiellement le statut de BD sur le nouveau PV d’installation qu’ils recevront après la toussaint, lorsque leur période de stage d’observation sera terminée. Cette décision est anormale car les PES, remplaçant des congés longs, effectuent de fait un travail de BD. Or, en ne leur versant pas d’indemnités de remplacement, l’administration effectue non pas une économie mais deux puisque lorsque les PES effectuent ce travail à leur place, de nombreux collègues BD restent inoccupés... et ne sont donc pas indemnisés non plus !

EVS

Le SNUipp a posé la question des EVS lors de la CAPD. Qu’en est-il du recrutement dans l’Eure ? Pourquoi les services n’ont pas informé les écoles depuis le 27 août sur le recrutement possible d’EVS (promises en juin)

Le secrétaire général nous a dit avoir informé les écoles, ce qui est totalement faux, comme le savent bien toutes les écoles du département. (pour preuve, dès le lendemain nous recevions dans nos écoles une information qui, même si elle n’est pas satisfaisante, a eu au moins le mérite d’exister : il n’y aura aucun recrutement possible cette année)

SITUATION DES ENFANTS DEVANT ETRE ACCOMPAGNES PAR UN AVS D’après les informations fournies par l’administration 95 % des besoins en AVS (selon les notifications MDPH) sont actuellement couvertes. 834 enfants sont accompagnés par un AVS (soit un total de 7218 heures hebdomadaires. 42 enfants attendent toujours leur AVS (soit un total de 400h, qui devraient être comblées par le recrutement de 50 contrats aidés dans le cadre du CAEI).

 

9 visiteurs en ce moment

*Top SNUipp 27 - 17 ter rue de la côte blanche - BP 611 - 27006 EVREUX cedex - tel. 02 32 33 58 51 snu27@snuipp.fr
©Copyright 2006 - SNUipp-FSU de l’Eure (27), tous droits réservés.